Maurice Chevalier

    Maurice Chevalier
    1888 – 1972

    Pendant plusieurs décennies, Maurice Chevalier a incarné la France, particulièrement en Amérique.
    C’est à Ménilmontant, qu’il naît le 12 septembre 1888. Son père est peintre en bâtiment. Et Maurice est très proche de sa mère surnommée « La Louque »

    Après de modestes débuts dans les caf’conc, il tombe amoureux de Mistinguet. Et le succès arrive…Il va incarner pendant les années folles un personnage frivole à l’accent faubourien, qu’il garde lorsqu’il parle – parfaitement – l’anglais. Valentine et Dans la vie faut pas s’en faire sont des triomphes des années 20.

    En 1928, il commence une carrière cinématographique à Hollywood puis à Broadway où il tombera amoureux de Marlène Dietrich.

    En 1939, de retour en France, le succès est au rendez-vous : tournées, cinéma, une carrière qui ne s’arrêtera qu’à « 80 berges » après avoir parcouru le monde avec sa canne et son célèbre canotier.

    Maurice Chevalier 2La LouqueC’est en 1952 , pour se retrouver près des Willemetz, qu’il achète dans le Parc privé la maison de Richard Wallace (des fontaines du même nom), et la baptise La Louque du surnom de sa mère.

    Il va dépenser sans compter pour remettre en état cette propriété malmenée pendant la guerre. Il fait même bâtir une scène de théâtre en plein air, rêvant alors d’un festival d’été.
    De sa maison, il écrira : « elle est si belle que je ne cesse de l’admirer comme si elle appartenait à un autre que moi. ».

    Il reçoit aussi beaucoup, on vient le voir du monde entier, des personnalités aussi diverses que Pagnol, Edith Piaf, Pierre Mendès-France, Richard Burton se rendent à La Louque pour des dîners n’excédant jamais 9 personnes.
    A Marnes, où il est fait citoyen d’honneur en 1960, il a laissé le souvenir d’un homme affable et gai. C’est grâce à lui que l’école du bourg qui porte son nom, s’élève aujourd’hui rue Yves Carriou.
    Inhumé au cimetière de Marnes, il repose dans son costume de scène, un smoking bleu nuit, son canotier posé sur la poitrine, près de sa mère.

    « L’âge mûr est le plus beau de tous. On est assez vieux pour reconnaître ses erreurs passées, mais encore assez jeune pour en commettre de nouvelles .»

    Contact

    Mairie de Marnes la Coquette
    3 place de la mairie
    92430 MARNES LA COQUETTE
    Tél. : 01 47 41 06 36
    Fax : 01 47 01 57 34

    Ouverture

    Lundi,mercredi, jeudi, de 8h 30 à 12h 30 et de 13h 30 à 17h 30
    Mardi, de 8h30 à 12h30 - Fermée l'après-midi
    Vendredi, de 8h 30 à 12h 30 et de 13h 30 à 17h
    Samedi de 9h à 12h30 (hors vacances scolaires).