Louis Pasteur

    Louis Pasteur
     1822-1895

    Considéré comme l’un des pères de la microbiologie, Louis Pasteur s’est dévoué corps et âme pour faire avancer la science et la médecine.

    Le 27 décembre 1822, Louis Pasteur voit le jour à Dole, dans le Jura. Après des études au collège de Besançon, il intègre l’Ecole Normale Supérieure de Paris.
    Il deviendra professeur avant d’être nommé doyen et professeur de chimie à la nouvelle université de Sciences, à Lille.

    De la fermentation aux maladies infectieuses

    Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, il entame des recherches sur le processus de fermentation et fait une découverte de grande ampleur : il prouve que les levures sont des micro-organismes responsables du phénomène. Il montre également que l’acidité du vin est causée par certaines bactéries. En 1857, le poste d’administrateur de l’École normale supérieure lui est proposé. Sans hésiter, il quitte Lille pour Paris.

    Passionné et déterminé, il pousse encore plus loin ses recherches sur l’acidité du vin et de la bière, et met au point la méthode de pasteurisation.

    En 1865. Il étudie les causes de la maladie des vers à soie qui devient de plus en plus inquiétante pour les producteurs français. Durant quatre années, il s’efforce de trouver le moyen de mettre fin à l’épidémie avant qu’elle ne détruise l’industrie française de la soie. Il découvre finalement le caractère héréditaire de la maladie et met ainsi au point un système pour empêcher qu’elle ne se propage.
    Dès lors, Pasteur concentre toute son attention sur les maladies infectieuses.

    Pasteur et la vaccination

    Largement inspiré par ses recherches sur la fermentation, Pasteur est convaincu que lesmaladies infectieuses trouvent leurs origines dans des micro-organismes spécifiques. Il s’intéresse alors aux principales infections animales, à savoir le choléra des poules, le charbon des moutons et le rouget du porc.

    Louis Pasteur 2Il s’attaque également à la rage et ses expériences – en particulier sur les chiens – gênent le voisinage. Aussi cherche-t-il un lieu un peu isolé pas trop loin de Paris. On lui propose en 1884 le Domaine de Villeneuve l’Etang pour ses recherches.
    On y aménage des laboratoires, une réserve d’animaux et, dans les chambres des Cent Gardes, un appartement dans lequel se trouve le Musée Pasteur des Applications et de la Recherche, malheureusement fermé au public aujourd’hui.

    Là, Pasteur finit par obtenir, non sans mal, une forme affaiblie du virus, et malgré le succès des inoculations sur l’animal, il redoute de l’utiliser sur l’homme. Mais lorsque la mère d’un jeune alsacien mordu par un chien enragé frappe à la porte de son laboratoire, Pasteur prend le risque. L’enfant est sauvé et deviendra gardien de l’Institut Pasteur.

    De ce formidable succès naîtra l’institut Pasteur, inauguré en 1888 et dédié aux recherches contre la rage et autres maladies. Homme actif et énergique, Pasteur refuse de prendre sa retraite et dirigera l’institut jusqu’à son dernier souffle.
    C’est là qu’il meurt le 28 septembre 1895 dans sa chambre restée depuis en l’état.

    Contact

    Mairie de Marnes la Coquette
    3 place de la mairie
    92430 MARNES LA COQUETTE
    Tél. : 01 47 41 06 36
    Fax : 01 47 01 57 34

    Ouverture

    Lundi,mercredi, jeudi, de 8h 30 à 12h 30 et de 13h 30 à 17h 30
    Mardi, de 8h30 à 12h30 - Fermée l'après-midi
    Vendredi, de 8h 30 à 12h 30 et de 13h 30 à 17h
    Samedi de 9h à 12h30 (hors vacances scolaires).